« Les Erythréens » en poche

FullSizeRender

13 janvier 2015, Paris — J’ai gardé ces derniers temps un silence qui me pèse, mais qui est nécessaire pour prendre du recul, pour calculer la juste distance avec l’objet des combats, pour évaluer ses forces et calculer ses frappes. Je veux seulement venir ici signaler la sortie aujourd’hui en poche, dans les librairies de France, de Belgique et de Suisse, de mon récit « Les Erythréens », paru en 2012, et dont l’écriture est à l’origine de ce blog.

A la demande de mon éditeur, Rivages, j’ai écrit pour l’occasion un avant-propos inédit. J’engage tous ceux qui s’intéressent à ce que je raconte depuis des années à le lire, pour comprendre quel regard on peut avoir aujourd’hui sur ce livre, qui a été si important dans ma vie et qui résonne encore, quatre ans après. En voici la première page.

IMG_1820

5 réflexions sur “« Les Erythréens » en poche

  1. Je viens de relire « Les Érythréens ». L’ouvrage est vraiment remarquable. Il résonne encore plus en moi que lors de sa première parution. Jean-Claude Arrougé

  2. Hi Léonard, I was told all the proceeds from your book Les Erythréens will go towards helping Eritrean refugees. Is this true?

    • No, but « all the proceeds » as you say don’t represent much, as the sales haven’t been soaring (8% of the wholesale, for about 1000 copies in 4 years). Most of it go to my publisher.

      • I understand. I hope more people buy the book and read it. There aren’t many people who write about us as well as you have. Thank you for answering my question, Léo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s